Réunions d'information en présence de nos cliniques partenaires à Paris et Lyon
INSCRIPTION ICI

Qu'est ce que le don d'ovocytes ?

Qu'est ce que le don d'ovocytes ?

Le don d’ovocytes est une méthode de procréation assistée qui a été mise au point en 1972 et autorisée en France en 1994.

Comme son nom l’indique et résumé de façon simple, il s’agit d'un traitement de procréation médicale assistée par lequel une femme fertile va donner plusieurs ovocytes à une femme infertile.

Les ovocytes sont les cellules reproductrices féminines (gamètes féminins). Chaque femme possède des milliers de cellules reproductrices féminines ou ovocytes (on parle de réserve ovarienne) dans ses ovaires. Dés la puberté, chaque mois, une dizaine de ces ovocytes vont se développer pour devenir fécondables. Un seul pouvant être fécondé chaque mois par un spermatozoïde : l'ovule. Le nombre et la qualité des ovocytes produits diminuent avec l'âge.

La donneuse doit suivre un traitement de stimulation ovarienne pendant un mois environ afin de stimuler la production d'ovocytes. Pendant cette période, elle doit être surveillée médicalement par de nombreuses échographies et prises de sang.

Le choix de la donneuse se fait en fonction des caractéristiques physiques du couple receveur autant que faire se peut.

La receveuse, pour sa part, suit un traitement pour préparer son endomètre à recevoir un embryon.

Les ovocytes sont prélevés chez la donneuse, sous anesthésie générale ou locale, qui doit bien sur remplir certaines conditions. La donneuse fait l'objet d'examens médicaux (les conditions sont différents selon les pays) pour éliminer tous les risques de maladies infectieuses, d'un caryotype et du contrôle de sa réserve ovarienne.

Ces ovocytes sont fécondés par le sperme du partenaire masculin de la receveuse (ou par celui d’un donneur, interdit en France) par technique de fécondation in vitro (FIV).

Il est possible d'utiliser des ovocytes frais ou vitrifiés pour ce traitement.

Après culture, les embryons les plus matures (normalement 1 ou 2) sont transférés entre 3 et 5 jours après la fécondation quand ils ont atteint la taille de 4 à 8 cellules dans l’utérus de la receveuse.

C’est une technique de procréation qui donne de très bons résultats. Les taux de succès dépendent de la qualité des ovocytes de la donneuse, de la qualité du sperme du partenaire masculin mais aussi de la capacité de l’utérus de la femme à recevoir un embryon et mener à bien une grossesse. Le taux de grossesse est actuellement compris entre 65 et 75 % dans les cliniques étrangères les plus performantes. C'est un taux remarquable, surtout si l’on tient compte que dans l’espèce humaine, la probabilité de concevoir naturellement chez des personnes fertiles est de 20% à 30%. 

Le taux de réussite est autour de 30 % en France. Un taux faible qui s'explique sans doute par le manque de donneuses pouvant donner des ovocytes de grandes qualités et le manque de moyens consacrés en France à la procréation médicale et au don d'ovocytes.