Groupes de Parole infertilité, PMA, don d'ovocytes en ligne
CLIQUEZ ICI

Impact de l'alimentation sur la fertilité : interview de Raphael Gruman , nutritionniste

Bonjour Monsieur Raphaël Gruman, et merci d’avoir accepté de répondre à nos questions. Quel a été votre parcours scolaire ?

J’ai passé un bac S, puis un DUT de génie biologique option « Diététique » et une licence en « Diététique thérapeutique et alimentation du bien portant ». J’ai poursuivi par une formation en micro-nutrition pendant 3 ans, puis une formation dans la prise en charge des enfants et adolescents en surpoids et enfin dans la prise en charge des pathologies rénales.

Pourquoi avoir choisi le métier de nutritionniste ?

J’ai rencontré une diététicienne qui travaillait en agence de communication et qui m’a présenté les différentes facettes de cette activité que j’imaginais limitée à la consultation en hôpital. J’ai été intéressé par les différents débouchés de cette profession.

Êtes-vous souvent confronté à des personnes ayant des problèmes de fertilité ?

Cela ne constitue pas la majorité de mes patients mais j’ai en effet quelques patients qui me consultent pour des problèmes d’infertilité. Je pense que les médecins spécialistes de la fertilité devraient orienter leurs patients vers des spécialistes de l’alimentation car de nombreuses études montrent que l’aspect hygiéno-diététique a une très grande influence dans l’infertilité.

Sur une échelle de 1 à 10, à combien placeriez-vous l'impact de la nutrition sur les problèmes de fertilité ?

Sur une échelle de 1 à 10, je placerais la nutrition et l’hygiène de vie à 6 (plus de 50% des cas).

Pouvez-vous nous parler plus en détails de cet impact ?

Les syndromes d’infertilités sont liés à différentes problématiques : Ovaires PolyKystiques (OPK), endométriose, dérèglement hormonal… Tous ces freins peuvent être en partie corrigés par l’alimentation et l’amélioration de l’hygiène de vie : arrêt du tabac, reprise d’une activité physique adaptée, rééquilibrage alimentaire, consommation d’antioxydants, limitation des sucres, des produits transformés, des perturbateurs endocriniens…

Quel mode de vie alimentaire préconisez-vous (ce qu'il faut favoriser, ce qu'il faut éviter) ?

Il faut déjà identifier le problème, car à chaque pathologie, une alimentation spécifique doit être adaptée. Par exemple pour les OPK, l’alimentation doit être très pauvre en sucre. Pour l’endométriose, il faut mettre en place une alimentation anti-inflammatoire (pas de produits laitiers, pas de viande rouge, pas de gluten), beaucoup d’antioxydants et d’oméga 3. Pour le dérèglement hormonal, il est nécessaire de retrouver un poids de forme car le moindre surpoids (ou sous-poids) peut engendrer des modifications hormonales (comme une baisse de la production d’œstrogènes).

La bonne nutrition serait-elle un pré-requis pour une bonne fertilité ?

L’alimentation est en effet pour moi un pré-requis pour une bonne fertilité. Il faudrait avant tout traitement adapter l’alimentation afin de savoir si par de simples mesures diététiques il est possible de lever un frein. J’ai eu l’occasion de suivre une patiente qui prenait des traitements hormonaux depuis des mois sans réussite. J’ai opéré une modification alimentaire et, dans les 2 mois qui ont suivi, cette personne a réussi à concevoir.

Que pensez-vous de l'utilisation de compléments alimentaires dans le cadre de la fertilité ? Pensez-vous qu'avec une bonne nutrition, on peut s'en passer ?

En complément des programmes que je propose à mes patientes (mais également à mes patients, car il est possible d’optimiser la production de spermatozoïdes chez l’homme), j’associe l’utilisation de compléments alimentaires en fonction des besoins. L’avantage de la phytothérapie ou de l’homéopathie, c’est l’absence d’effets secondaires avec les médicaments classiques. Ces compléments sont souvent des minéraux ou vitamines et dans certains cas des plantes.

Site internet de Raphael Gruman https://www.lamethodegruman.com/

 

Article publié par l'association de lutte contre l'infertilité "Les Cigognes de l'Espoir" Tous droits réservés