Les Cigognes de l'Espoir

Nouvelles :

Découvrez le premier roman édité par les éditions des Cigognes de l'Espoir ici https://www.lescigognesdelespoir.com/les-editions-des-cigognes-de-l_espoir,40.html

Bienvenue sur le forum de l'association "Les Cigognes de l'Espoir"

Le but de notre site est d'apporter une aide, des informations, des conseils, une écoute, en matière d'infertilité, de procréation médicale assistée et principalement en matière de don d'ovocytes dont nous sommes de fervents partisans.
L'association se veut aussi communauté d'échanges, de témoignages pour toutes personnes concernée par cette question de l'infertilité.

Pour participer au forum, il faut s'inscrire EN CLIQUANT ICI !

N'hésitez pas : c'est gratuit !!!

Modification de la loi portugaise sur la PMA

admin

  • *****
  • 2743
    • Voir le profil
Modification de la loi portugaise sur la PMA
« le: 07 mai 2018 à 15:28:08 »
Le conseil constitutionnel portugais a donné un droit d’accès facultatif à ses origines à tous bénéficiaires d'un don de gamètes à partir de ses 18 ans comme c'st déjà la cas dans une dizaine de pays européen et proposé par certains dans le cadre de la révision des lois de bioéthique française .

Le don au Portugal reste anonyme ( impossibilité de connaitre, choisir ou contacter sa donneuse ou son donneur ). gratuit et volontaire.

Pour rappel :
-Aucun droit légal ne peut exister entre le/les donneurs et la personne née du don.
-L’accès aux origines est facultatif, à la demande uniquement de la personne née d'un don à sa majorité
-Seuls le ou les parents bénéficiaires du don sont autorisés à informer, s'ils le souhaitent, la personne née d'un don . Les donneurs ne pourront jamais contacter de leur initiative le bénéficiaire du don

Re : Modification de la loi portugaise sur la PMA
« Réponse #1 le: 08 mai 2018 à 16:01:21 »
Merci pour cette information précieuse !

Je vais me rapprocher de la clinique pour en savoir plus.

Bonne journée !

Re : Modification de la loi portugaise sur la PMA
« Réponse #2 le: 15 mai 2018 à 22:55:49 »
Bonsoir,
Cela signifie donc que nous sommes désormais dans un système identique à celui du Royaume-Uni, avec un accès possible à plus d'informations sur le donneur pour l'enfant à sa majorité, s'il le souhaite ?
Savez-vous si cela est conditionné à l'accord du donneur au moment du don ?
Merci par avance.