Les Cigognes de l'Espoir

Nouvelles :

Découvrez le premier roman édité par les éditions des Cigognes de l'Espoir ici https://www.lescigognesdelespoir.com/les-editions-des-cigognes-de-l_espoir,40.html

Bienvenue sur le forum de l'association "Les Cigognes de l'Espoir"

Le but de notre site est d'apporter une aide, des informations, des conseils, une écoute, en matière d'infertilité, de procréation médicale assistée et principalement en matière de don d'ovocytes dont nous sommes de fervents partisans.
L'association se veut aussi communauté d'échanges, de témoignages pour toutes personnes concernée par cette question de l'infertilité.

Pour participer au forum, il faut s'inscrire EN CLIQUANT ICI !

N'hésitez pas : c'est gratuit !!!

Les messages postés le sont sous la responsabilité de leurs auteurs et les représentants du site déclinent toute responsabilité dans le contenu de ces messages.
Les auteurs s’engagent à assumer toutes leurs responsabilité et les conséquences s'y afférent.

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Sujets - IsaFutile

Pages: [1]
1
Bonjour,

Je souhaiterais partager mon expérience avec vous car, j'ai eu un transfert très compliqué et n'y étais pas préparée.

Le 28 mai 2016, j'ai eu la chance de devenir mamam, par césariennne suite à notre première tentative de FIV DO à Sanus.

Mon fils ayant bientôt 18 mois, nous nous sentions prêt à tenter BB 2.

Je m'étais préparée pour ce voyage, dans lequel je partais seule. Arrivée le 17/10/2017, je me sentais bien, en confiance, heureuse de revoir Michaela. On s'est partagé nos photos de nos petits bouts. Bref, j'étais super bien.

Le moment du transfert venus, j'ai revu le Dr Sihan. Un bon présage pour moi puisque c'est "grâce à lui" que j'ai eu mon Lucas.

On se met en place.

Il me préviens qu'il va positionner le spéculum. Je n'aime pas cet ustensile mais pas le choix. Il parvient à me le poser sans trop de douleurs et commence à chercher la cavité ovariennne.

Et là, très vite, une douleur dans le ventre, horrible. Je sers les barreaux du lit. Il s'excuse, Pétra la biologiste me prend la main et me dit de ne pas m'inquiéter.

Oui mais voilà c'est trop tard. Des transferts d'embryons j'en ai eu une dizaine avant d'avoir Lucas et ça n'a jamais duré plus de 5 mn et c'est quasi indolore.

Là les minutes passent et je douille. Je n'étais pas préparer à souffrir. Les émotions me submergent et mes larmes commencent à couler. Pétra et un infirmier me regarde les yeux pleins de pitié.
Presque 10 mn se sont écoulées. Interminables pour moi. Le Dr Sihan s'arrête, se lève pour me parler et soulève ma chemise de nuit et regarde ma cicatrice de césarienne.

"Caesarean" me dit-il ?
Mais oui Banane j'ai envie de lui dire. Je boues à l'intérieur. 

Il m'explique qu'à cause de ma césarienne, il n'arrive à atteindre la cavité utérine où poser l'embryon. Il s'excuse mais m'annonce qu'il va devoir utiliser les forceps.

Mes larmes ont coulé de plus belle. Je m'en voulais de pleurer car je ne voulais pas accueillir mon embryon dans cet état, mais la douleur s'est accentuée pour le passage des forceps.

En tout mon transfert aura duré 20 mn. Une fois le transfert fini je ne souffrais plus mais j'étais sous le choc.

Pour parfaire ma malchance, j'ai attrapé froid sans doute dans l'avion du retour malgré le fait que j'étais bien couverte et ai été malade comme un chien pendant 15 jours.

J'ai fait ma PDS le 31/10/2017. Elle s'est avérée négative. J'ai eu du mal à reprendre le dessus. Heureusement mon petit trésor m'aide à moins penser à ce bébé 2 que nous n'aurons pas de suite.

Je ne me sens pas d'y retourner de suite.

J'ai besoin de comprendre pourquoi ma cavité n'était pas là où elle devrait.
Besoin de savoir s'il y a quelque chose à faire pour que le prochain transfert se passe mieux.
J'ai envoyé un email à Michaela avec quelques questions à poser au Dr Sihan. J'espère qu'ils me répondront.
J'en veux à mon gygy français qui ne m'a pas prévenue que cela pouvait arriver.

Je le vois dans une semaine. J'espère qu'il saura trouver les mots pour me rassurer pour la prochaine tentative.

Voilà, si jamais d'autres se retrouvent dans cette situation, peut-être que cela se passera bien pour vous ou peut-être pas, mais mon post vous aura aidé à vous préparer à cette douleur.
Moi je n'y étais pas préparée...

2
Bonjour,

Nous sommes confrontés à une difficulté. Nous partons pour un TEC à Sanus la semaine prochaine et comme mon mari va garder notre premier fils lors de mon absence, Michaela nous a demandé de signé un contrat et de le faire viser par un avocat, notaire ou maire, visiblement une pratique courante en Tchéquie mais pas chez nous.

J'avais une amie avocate mais qui manque de bol a quitté le barreau depuis le 1er septembre. La poisse. Elle peut me trouver une amie avocate et va essayer de me négocier le prix de 50 euros au lieu d'une centaine d'euros pour un coup de tampon, ca me rend dingue.

Est-ce que de votre côté un notaire a accepté de tamponné ? Si oui, vous a-t-il fait payer ?

Sans ce tampon le transfert ne pourra se faire. Je suis désemparée.  :'(

 

3
Clinique Sanus / Recherche femme qui aurait eu un transfert le 9/09/15
« le: 01 décembre 2015 à 16:33:34 »
Bonjour,

Nous sommes partis à Sanus du 2 au 9 septembre 2015 et avons croisé, sans avoir échangé avec eux 3 ou 4 autres couples qui était au pod Vezzi avec nous.

Pour ma part, j'ai été très chanceuse car cette première tentative s'est soldée par une grossesse qui se passe bien pour le moment.

Mais voilà, hier Radka en m'envoyant un email a commis une boulette.
Dans son message elle faisait référence à une donneuse née en 1986 pour le calcul des stats pour la trisomie 21.
Je me suis donc inquiétée de savoir que notre choix de donneuse n'avait pas été respecté.
Mais en fait non, Radka s'est platement excusé, elle m'a envoyé le compte-rendu d'une autre femme qui donc a choisi l'autre donneuse et a donc eu aussi un début de grossesse.

Du coup je suis très heureuse de savoir sur cette semaine, nous sommes au moins deux couples heureux.

Si toutefois, cette futur maman passait par là, je serai ravie de pouvoir échanger avec elle puisque nous avons une grossesse simultanée.

Et si d'autres de cette semaine là passe et ont envie de partager leur résultat, je serai ravie de vous suivre dans votre parcours.

Pages: [1]